L’assurance décès connaît depuis quelques années, un nouvel engouement. Même si son objectif est la transmission d’un capital, elle s’avère cependant bien différente de l’assurance vie.  

L’assurance décès, pour protéger ses proches

L’assurance décès est à souscrire dès que l’on souhaite protéger ses héritiers. Attention, cependant, à bien en connaître les termes avant de signer. En effet, à la différence de l’assurance vie, elle n’a nullement vocation à permettre la constitution d’un capital, mais bien d’assurer l’avenir de ses proches en cas d’accident ou de décès.

Cette garantie prend la forme d’une assurance au sens propre du terme. Pour beaucoup de souscripteurs, celle-ci est d’ailleurs prise sur une durée limitée, correspondant à une prise de risque précise. C’est notamment le cas lors de la souscription d’un prêt conséquent ou d’une opération financière risquée, mais pas seulement.

Ainsi, un autre exemple de souscription de cette assurance décès concerne le suivi d’études coûteuses des enfants. Cette garantie permet alors de leur assurer de pouvoir terminer celles-ci grâce à un apport financier défini, même s’il vous arrive un accident ou si vous décédez.

Les particularités de l’assurance décès

Véritable prévoyance, l’assurance décès est ainsi comparable à une assurance auto ou habitation. Sous couvert d’une cotisation mensuelle ou annuelle, vous bénéficiez d’une protection durant toute la durée de souscription… et uniquement celle-ci. De ce fait, cette assurance est souvent souscrite sur une durée précise afin de répondre à un éventuel risque financier.

Elle est d’ailleurs réservée aux personnes de moins de 65 ans. Quelques compagnies permettent cependant une souscription plus tardive, mais avec des cotisations plus importantes.

Le montant des cotisations, justement, varie suivant la situation de chaque souscripteur. Le montant du capital, pour sa part, n’est en rien lié aux sommes versées. Il est défini lors de la prise de contrat et peut être modifié à tout moment.

Ainsi, l’assurance décès trouve sa place parmi les différentes offres de prévoyance aujourd’hui disponibles. Entre l’assurance vie, qui permet au souscripteur de se constituer un capital, et l’assurance obsèques, qui a pour seule vocation de régler les frais des funérailles, elle répond à d’autres besoins, qu’ils soient sur le court ou long terme.